> > >
Recherche par mots clés :
Recherche multi-critères :
Budget : Année :
Réinitialiser

PEUGEOT - 504 Cabriolet V6

  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
  • 504 Cabriolet V6
Vendu
Ref : 100873

Année : 1975
Km au compteur : 50267
Conduite : à gauche
Carte grise : Normale
Nb de places assises : 4
Nb cylindres : 6 en V
Cylindrée : 2664 cm3
Carburant : SP 95 + additif
CV Din : 136
CV fiscaux : 15
Boîte : Manuelle 4 rapports
Couleur carrosserie : Brun acajou métallisé (1398)
Couleur intérieur : Sable
Pneumatiques : Usure 40%

Commentaires :

GARANTIE 12 MOIS INCLUSE 

REPRISE et LIVRAISON possibles 

Frais de mise à la route en sus : 300 € TTC (plein de carburant, passage au contrôle technique, préparation intérieure et extérieure) 

 

PEUGEOT 504 Cabriolet (1969 - 1983) 

 

977 ex. produits en version cabriolet V6 

 

Version V6 

Type B31 

Capote neuve 

Ligne d'échappement inox neuve 

Couvre capote 

Direction assistée 

Jantes alliage 

4 Michelin TRX 

Manuel de l'utilisateur 

Notre analyse

En 1968, Peugeot souhaite remplacer sa 404 et présente une berline beaucoup plus imposante et plus puissante : la 504.
Fidèle à la tradition maison qui veut que la berline du moment soit déclinée en cabriolet, la firme sochalienne confie au bureau de style Pininfarina la réalisation d'un très élégant cabriolet.
Contrairement aux défuntes 203 et 403, celui-ci ne reprendra que très peu d'éléments en commun avec la berline.
Elégant et racé, la cabriolet 504 connaîtra une longue carrière commerciale et sera décliné en 3 phases successives jusqu'en 1983.
Le classicisme et la sobriété de ses lignes relativement intemporelles lui ont permis de traverser les années et les modes sans soucis.
Il n'en va pas de même avec les éléments de carrosserie, très sensibles à la corrosion car mal protégés à l'époque : la 504 cabriolet étant assemblée chez Pininfarina à Turin, la qualité est en fait aux standards italiens ; c'est-à-dire médiocre à l'époque.
Mécaniquement, le 4 cylindres supercarré 1.8 évoluera vers un 2.0 sans réellement bouleverser la donne.
La version V6, plus prestigieuse, ne restera pas longtemps au catalogue à cause d'un moteur aussi gourmand qu'anémique.

Le modèle présenté ici est un cabriolet 1975 dans son coloris brun acajou (1498) d'époque, en version B31, V6 double carburateurs.
La mise sur le pont confirme une caisse parfaitement saine au niveau des fondamentaux : planchers, longerons, bas de caisse et passages de roues ne présentent aucune trace de corrosion.
Nous avons fait restaurer les deux demi-planchers avant en 2011.
Cet exemplaire a reçu une peinture complète il y a quelques années et présente un beau brillant, uniforme et sans rayures ni traces de coups.
Les chromes sont complets, droits, non oxydés et en très bon état.
Nous avons relevé de fines micro rayures sur les pare-chocs avant et arrière.
Les jantes sont en excellent état, hormis la jante avant gauche qui est légèrement ternie, et sont équipées de 4 pneus Michelin TRX.
La capote est en état neuf. Celle-ci a été remplacée récemment par un sellier professionnel.
Elle ne présente ni accrocs ni déchirures ou coutures défectueuses.
La vitre arrière souple en mica n'est ni jaunie ni fendue.
Cet exemplaire dispose de son couvre capote.
Celui-ci ne présente aucun accroc mais est légèrement décoloré.
La sellerie alcantara couleur sable, non d'origine, a été refaite récemment chez un sellier professionnel et est en état neuf.
Les moquettes sont en très bon état, sans accroc ni usure prononcée.
Néanmoins, une tache de 8 cm est visible côté conducteur.
Le tableau de bord, assez fragile sur les 504, ne présente aucune déformation sur la casquette.
En revanche, quelques fissures (2-4 cm) de la garniture en simili cuir sont visibles sur la casquette et la boîte à gants.
Cet exemplaire est équipé de vitres électriques en monte d'origine.
Le V6 double carburateurs démarre au quart de tour, sans fumées ni bruits anormaux.
Le ralenti est stable et le moteur ne chauffe pas.
Au roulage, la mécanique prend ses tours sans à coups.
La boîte 4 vitesses rentre les rapports sans accrocs, à condition de respecter la grille du sélecteur, légèrement décalée entre la 3ème et la 4ème comme à l'origine.
Le freinage a été entièrement révisé dans nos ateliers.
Nous avons également remplacé l'échappement complet par une ligne inox neuve qui souligne la sonorité du 6 cylindres.
L'essai dynamique n'a révélé aucun bruit parasite anormal.

Cabriolet bourgeois au charme discret et intemporel, si la 504 n'est pas une voiture de sport, notamment à cause d'une mécanique très fiable mais placide, c'est en revanche un vrai cabriolet 4 places pour déguster sans soucis les joies du plein air entre amis ou en famille.
Le peu d'exemplaires produits en version V6 renforce son côté "collector" et en fait une automobile rare et recherchée.
Haut de page